LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

Séjour à ROSAS

25 mars 2017 - 17:22

Notre séjour à ROSAS – (ROSES en catalan).

1ER jour :

Partis dès potron-minet avec de bons chauffeurs, 21 Poumpils arrivent à l’hôtel CIUTADELLA  vers 11h30. Habitant ROSES, Chantal et Michel se joignent à nous.

Notre guide nous attendait, ce beau gaillard nous parle de la ville de Roses et des alentours d’une manière bien communicative. Un verre de sangria et son bavardage nous orientent doucement vers les particularités de la Catalogne, de Roses, de Cadaques et des catalans sans oublier  Leur «  Suprême Représentant »: Salvador Dali.

Un déjeuner très copieux nous met à l’aise pour faire notre première balade.

Les Hauteurs de ROSES :

Le sentier nous emmène pas à pas sur les pentes agrémentées de menhirs et de dolmens à caractère ancestral, d’anciennes cazelles en pierres sèches des siècles derniers implantées par les bergers.

Nous surplombons le golfe de Roses, vues impressionnantes sur la marina, les Pyrénées, le massif de l’albera.

Que c’est bo !

Malgré un petit malaise de Paulette, notre infirmière Chantal et Laurent appliquent de façon magique du « rouge tigre » asiatique sur les tempes et lèvres de notre patiente.

Un bon diner bien arrosé nous plonge définitivement dans le ROSES Catalan.

2ème jour :

Serra de Rodes – Cap de CREUS.

Angels, la femme de notre guide, se rallie au groupe pour accompagner les personnes au pas hésitant .Une femme charmante et agréable qui aidera les retardataires pendant tout notre périple.

Partis de Palau-Saverderade, 10 marcheurs gravissent la pente raide aux marches très accentuées pour prendre d’assaut le point culminant du cap de Créus le château du comte d’Empuries.

Nous avons fait vibrer nos poumpils : 600 m de dénivelé par une montée unique d’environ 6 km –total 16 km !

Au sommet, s’étalent les ruines du château Saverdera où nous pique - niquons sur un emplacement avec un angle de 360°, vue imprenable !

Une petite descente et nous voilà au monastère de Sant -Pere de Rodes que nous visitons.

Là, dans la chapelle, Angels pousse un chant catalan d’une sublime beauté.

Nous étions médusés. Après quelques émotions, les montéchois ont entonné QUE CANTO qui résonne de façon admirable dans ce lieu béni  .Nous avions véritablement une fière allure avec la contribution de la voix basse raisonnante de Michel le grand !

Sur le parvis de la chapelle, Angels esquisse des pas de danse catalane que nous devions répéter … Durs à exécuter, mais tellement raffinés.

Puis le premier groupe dégringole sur Palau par un sentier très abrupte et très caillouteux.

Les 2 groupes sont ravis par cette journée dure mais enrichissante.

3ème jour.

Phare du cap de CREUS –Dali.

Le phare du cap de Créus, c’est le point mythique le plus à l’Est de la péninsule ibérique.

Les 2 groupes sont séparés dans la première partie.

Un sentier caillouteux, tout en lacets, nous emmène au bout du bout des Pyrénées Est.

Un dernier rocher, tapé par les vagues méditerranéennes nous rappelle un peu la pointe du Raz. Nous posons un petit galet sous forme de cairn sur ce rocher.

Après notre rencontre avec le deuxième groupe, nous marchons au milieu de superbes criques et roches métamorphiques, des rochers blancs et roses qui pénètrent dans les schistes grisâtres en créant des combinaisons rocheuses exceptionnelles.

Cette roche forme des silhouettes chères à Notre Dali qui s’en inspirait pour créer ses peintures surréalistes délirantes et bizarres .Ce sont les ailes de l’aigle, ou le lapin atomique…

Nous étions presque dans la pensée de Dali, mais ce n’était pas un être comme les autres, c’était un provocateur « impuissant ».

Pour finir la journée, à Porligatt un petit village de pécheur, nous visitons la maison- musée où Dali a vécu.

Par des petits films, la forme et les contours de sa maison, nous apprenons des choses délirantes avec pour exemple les peintures des montres molles qui coulent comme le camembert et aussi plein de choses extravagantes de DALI le « grand masturbateur ».

C’était la journée Dali pleine d’extravagances.

4eme jour

Roses-Cadaques.

Nous randonnons sur le chemin douanier de Roses - Cadaques.

Tout le monde participe à cette randonnée.

Pour profiter du bateau en fin de journée, nous randonnons avec les marcheurs de Lacaune tout de bleus vêtus ; Le parcours longe les criques et plages très sauvages du golfe de Roses .Des pentes raides et courtes jalonnent le littoral.

C’est rude mais en même temps très envoutant avec la mer qui léche la côte sous nos pieds …

Nous déjeunons avec notre pique nique « chéri », garni de cochonnaille et de pommes à murir pour attaquer ensuite une montée qui sera la dernière de toutes, celle du col de Cruella .220 m de dénivelé sur 1100 m.

Dans la montée, Angels qui ferme la marche, emploie tout son raffinement pour faire avancer les retardataires.

Ce fut une muse pour notre célébre Michel qui a vaincu le col de Cruella : il devrait s’en rappeler…

Par contre la descente est douce jusqu'à la ville blanchie de Cadaques.

Nous visitons l’église de style baroque, une petite bière et le bateau vient nous chercher, prêt à naviguer pour nous ramener à Roses ;

La mer est lisse, pas de vaguelettes, une sangria pour nous accueillir, des chips et des olives comme amuse- gueules et un petit concours de moscatel à la régalade pour commencer la traversée où tout le monde rit de bon cœur.

Nous étions ravis, puis d’un seul coup nous nous retrouvons dans la falaise ! Plutôt une grotte du littoral comme si nous étions coincé dans une caverne  .Le commandant a bien manœuvré pour nous sortir de notre laisser-aller.

Et gentiment, nous regagnons Cadaques où le bleu de la mer et le blanc des maisons se mélangent aux derniers rayons rouges -orangés du soleil couchant.

5eme jour

Parc naturel des Aiguamolls.

Le matin, séparés de Laurent qui accompagne les marcheurs de Lacaune, le séjour se termine par une petite balade dans le parc naturel humide des Aiguamolls .C’est le domaine des cigognes sédentarisées.

Dans leurs nids surélevés, elles couvent, mais nous n’observons pas de cigogneaux. Aux postes de guet nous apercevons des oiseaux aquatiques.

Une balade très sympathique nous achemine jusqu’à la mer. C’est la fin de notre périple …

En accord avec les Poumpils, c’est le moment parfait d’offrir à Angels une enveloppe de bienveillance. Chargée d’émotions, elle fait maintenant partie de notre groupe. ..

Avant de déjeuner de façon très copieuse, une Bodéga de Roses nous attend pour nous offrir un petit verre de Moscatel et surtout nous faire profiter des spécialités espagnoles.

Merci à Rhodes, Laurent, Angels et les 23 Poumpils.

Db

 

 

Commentaires

PLANNING DES RANDOS

Groupe 1 et Groupe Loisirs :     

      

uploads/randonnee-montech/Medias/2_Planning commun septembre 2018.docx

uploads/randonnee-montech/Medias/Planning rando loisirs septembre 2018.docx

    

PLANNING RANDO SANTE RANDO DOUCE :

     

uploads/randonnee-montech/Medias/Planning Rando SANTE - DOUCE 4ème trimestre 2018.docx

                                                    meteo_033.gif

En cas de vigilance rouge ou orange, toutes les randonnées seront annulées.