LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

AU TROU, MADAME

20 janvier 2018 - 16:43

AU TROU, MADAME,

Les poumpils ne sont pas des dévergondés, le trou de Madame, c’est bien une randonnée, derrière Limogne, proche de St Cirq-Lapopie.

La journée est pleine d’humidité, la bruine offre un environnement grisailleux, sans couleur, mais 10 volontaires toujours de bonne humeur s’en vont à Cénevières, petite commune du Lot.

Nous sommes encapuchonnés et vêtus de nos tenues imperméables.

Nous démarrons la rando près d’un cours d’eau gonflé, prêt à déborder au bord de la crue.

Après une bonne grimpette et beaucoup d’énergie, nous arrivons à CALVIGNAC, bâti sur un promontoire qui surplombe la falaise et un méandre du LOT. Ce village est construit de maisons en pierres sèches où malheureusement beaucoup de personnes ont désertées.

Il abrite une petite église du XIII ème siècle remarquable par sa simplicité, on y accède par un porche muni de quelques marches.

La nef et le chœur sont voûtés avec des pierres bien taillées. Devant l’église, une petite place minuscule au bord du précipice, offre un panorama remarquable sur toute la vallée du LOT.

La tristesse du décor n’entame pas le bout en train des marcheurs.

Sur le chemin, Michel, du bout de son bâton ramasse une petite masse de poil gris cendré qu’un chien avait perdue et remarque la chevelure d’une marcheuse du même teint et coloris et s’approche d’elle :

Dis donc, Josiane, t’as pas perdu une touffe en lui montrant le bout de son bâton ?

Hilarité générale !... et évidemment beaucoup de commentaires …

Au fil du chemin, près des hameaux dépeuplés, nous rencontrons de nombreux lavoirs baignés d’eaux limpides et cristallines.

On s’imagine le travail dur et pénible des lavandières quand il faisait frisquet ou que le temps était maussade.

Le sentier nous offre souvent des bordures de buis et d’arbustes chevelus, couverts de mousses vertes, perlées de gouttes qu’un rayon lumineux aurait illuminées.

On parle de trou et d’igue que notre spécialiste en spéléologie nommée Maité a définie comme un trou qui s’ouvre vers un gouffre .Toujours des petits trous….

En définitive, nous étions devant le trou de madame ou plutôt le Trou Madame : le tableau grandiose d’un cours d’eau qui surgit de la falaise : C’est la résurgence du Girou tumultueux.

Il retrouve son lit encombré de roches et de branches et va bientôt se jeter dans le LOT.

Toujours dans la bruine, nous sommes heureux d’avoir découvert Trou Madame malgré ce temps morose, mais avec de la bonne humeur.

db

 

Commentaires

Staff
Hermine Cavagné
Hermine Cavagné 24 janvier 2018 17:25

bravo bel article Mr le Président

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU