LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

CAYLUS et les pains aux raisins de Béa

16 février 2018 - 10:04

 

 

 

Pour la chapelle de LIVRON, le départ est à CAYLUS et CAYLUS, c’est bien connu, pour en sortir il faut grimper. Nous ne sommes donc pas surpris quand, à peine habillé et chaussé, nous attaquons les premiers lacets qui nous mènent sur le causse en suivant le GR 46. Il fait plutôt doux pour la saison et nous avons peut-être un peu trop forcé sur les couches de vêtements. Nous corrigerons un peu plus loin. Maité est aux commandes, la carte bien en main, et Serge l’assiste, prodiguant conseils et encouragements avec sa générosité bien connue.

 

Soudain, au détour d’un chemin, un ensemble de constructions apparait. Son architecture est assez inhabituelle : un fronton à l’extrémité d’une esplanade, une église dotée d’une galerie à 5 arcades et de 2 chapelles, une grande croix en bois… Nous avions bien préparé la trace GPS et les cartes, un peu moins le volet touristique. L’identification de cet ensemble religieux nous divise. Certains d’entre nous pensent que c’est Notre Dame de LIVRON, les autres y voient plutôt Notre Dame des GRACES. La poursuite du chemin nous apportera la réponse : c’est Notre Dame de LIVRON et nous avons peut-être été un peu légers sur ce coup.

 

Pour nous mettre d’accord, Claudie sort un sac de pains aux raisins qu’elle nous distribue généreusement. PROUST a gardé toute sa vie le goût des madeleines que lui offrait sa tante. Nul doute que nous nous souviendrons longtemps des pains au raisins offerts par Claudie au pied de Notre Dame de LIVRON. Des pains aux raisins de Béa : une alchimie remarquablement réussie entre le moelleux de la pâte, le croustillant des bords et la douceur de la crème dans laquelle les raisins viennent se lover. Et increvables avec cela. Une journée de sac, des traitements peu respectueux n’enlèveront rien de la saveur du dernier exemplaire restant quand Michel le trempera en fin d’après-midi dans une pleine tasse de chocolat au lait bien chaud. Merci Béa !

 

Rassasiés, au moins au niveau matériel, nous poursuivons le chemin, traversons SAINT PIERRE LIVRON et après quelques montées et descentes nous arrivons à un lieudit Saint JEAN. Nous nous arrêtons auprès d’une toute petite chapelle…sans doute consacrée à Saint JEAN. Et là, surprise, en nous retournant nous découvrons une autre chapelle, un peu plus grande : la fameuse Notre Dame des GRACES que certains avaient cru voir un peu plus tôt. Nous sommes passés à côté sans la voir alors que seule et superbe au milieu d’une grande lande elle surplombe la vallée de la BONETTE

 

Nous n’en avons pas terminé avec le spirituel, voire le religieux. A la sortie de LACAPELLE-LIVRON, les reste d’une commanderie des templiers du 13ème siècle et surtout sa chapelle nous attendent. Quelques centaines plus loin, c’est un drapeau de prière népalais qui complète un curieux assemblage de bouteilles en plastique.  Nous poursuivons vers LOZE et, un peu avant d’atteindre le village, une rapide descente très humide dans sa dernière partie nous conduit au moulin de LUZETTE. Sophie en profite pour nous révéler ses talents cachés de patineuse sur boue. 1 heure 30 plus tard environ, nous arrivons aux abords de PARISOT. C’est notre point haut et nous décidons de nous y restaurer. L’endroit n’a rien de très sympathique : quelques tas de gravier, un amoncellement de grosses pierres et en prime la départementale D926 à proximité. Mais comme nos estomacs crient famine, nous ne sommes pas trop regardants.

 

Notre retour se fait en empruntant des chemins parallèles à la D926 et même la D926 pour les derniers kilomètres. L’eau est partout et les chemins sont très souvent transformés en petits ruisseaux. Certains d’entre nous retrouvent alors des petits plaisirs de leur enfance : marcher dans les flaques d’eau. Le final est moins plaisant. Les 4 kilomètres de la D926 ne nous laisseront pas un souvenir inoubliable mais le LAGARDERE est là pour nous accueillir une nouvelle fois et débriefer cette belle sortie.

 

 

 

Marc

 

 

 

Quelques données techniques :

 

Openrunner : 8351790

 

Distance : 24,500 km

 

Dénivelé : 506 m

Moyenne en déplacement: 4,2 km/h

       

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU