LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

C'était la journée de la femme...

9 mars 2018 - 14:36

 

 

Le 8 mars, c’est la journée de la femme et les POUMPILS MONTECHOIS qui participent à la Randonnée organisée autour de GASQUES l’ont célébré avec la ferveur qui se doit : une stricte parité au niveau des participants, une animation mixte, des échanges nombreux et colorés sur les mérites comparés des 2 sexes...qui n'auraient peut-être pas tous reçu l'imprimatur de Marlène SCIAPPA.

 

GASQUES est un petit et beau village, propre et fleuri à souhait, qui dégage une impression de prospérité.  GODFECH, tout proche, et les généreuses subventions distribuées par la centrale nucléaire y sont peut-être pour quelque chose. Les maisons du bourg, récentes ou très bien restaurées, s’accrochent à un cœur administratif et religieux lui aussi nickel: église, mairie, salle des fêtes. 

 

Il fait beau mais encore frais quand nous y arrivons un peu après 9 heures. Très rapidement nous engageons les hostilités. Chris et Pierre P sont aux commandes et ils conduisent le groupe avec maestria, à l’ancienne : 1 carte, 1 topo guide, pas de GPS. Ils ne feront aucune erreur tout au long de la journée. Bravo les artistes!

 

Le programme de la journée est la concaténation de 2 PR : le PR des VALLONS et le PR des SOURCES. Aucune indication sur le dénivelle n’est porté sur le planning : volontairement peut être  pour ne pas décourager les candidats ?  Néanmoins, il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu’avec un nom pareil il faudra monter et descendre. C’est ce que nous faisons au cours des premiers kilomètres. Heureusement les montées sont courtes.

 

Après 1 heure de marche environ, notre parcours nous fait passer juste en dessous des murailles de l’imposant château de SAP. L’effet est impressionnant : nous au fond de notre chemin creux et ses murailles trente mètres plus haut. Le château de SAP a été construit entre le 13e et le 15ème siècle. Il abrite un hôtel de luxe : plus de 600 € la journée. Nous ne pourrons pas y organiser un séjour POUMPILS… car il ne dispose que de 5 suites. Dommage !

 

Quelques centaines de mètres plus loin, après un raidillon costaud, le toit éventré de la ferme de BORDENEUVE nous ramène à une réalité moins souriante. Borde veut dire ferme en occitan nous précise Michel L. Cette borde a été neuve à une époque et sans aucun doute prospère. Illustration parfaite et concrète de la division par 10 du nombre de paysans en un peu plus d’un demi-siècle.

 

Un peu après, à la fin du premier PR, l’église de SALLES et son petit cimetière nous retiennent quelques instants. Il est presque midi et certains estomacs, en particulier celui de Daniel, commencent à crier famine. Décision est néanmoins prise de continuer et de parcourir les 2 kilomètres qui longent le CARRETOU. Nouvelle leçon d’occitan par Michel L : CARRETOU veut dire carriole dans cette langue.

 

Nous déjeunons rapidement aux environs du kilomètre 13. Deux curiosités nous attendent encore avant GASQUES : un gouffre classé Natura 2000 et un aqueduc. Le gouffre est destiné à faciliter la conservation des variétés de chauves-souris qui y nichent. L’aqueduc est un ouvrage privé, datant du 19e siècle, qui enjambe le ruisseau de Borie. Il permettait d’amener l’eau d’une source, située dans le coteau derrière l'église de Salles, au château des Carmes sur l’autre versant.

 

MALAUSE est notre dernière étape sur notre chemin de retour. Nous y célébrons autour d’un pot cette excellente journée qui nous a permis de parcourir un peu plus de 16 kilomètres à 4 km/h de moyenne et de grimper plus de 400 mètres.

Marc

 

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU