LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

la rando des orchidées à Clavel (46)

7 mai 2018 - 18:44

2-4 Mai 2018 _ CLAVEL

La rando des Orchidées

 Cette rando désirée, maintes fois reportée, a été choisie pour admirer en ce début de Printemps la diversité des orchidées.

Grâce à Maite, 10 marcheurs ont trouvé un refuge à Clavel, petit hameau du Causse Lotois, situé au Nord Est de Cahors.

Au coin du feu de cheminée , pour cette première soirée, c’est la fête de Michel .Il veut souhaiter son anniversaire en préparant et en offrant le repas à tous ses camarades .On le connait bout en train, jovial, gaillard, mais il est aussi chevronné dans l’art de la cuisine.

 Ce sont les agapes de Michel : un repas copieux et joyeux partagé entre amis .Fou-rire général quand on essaie de dire: « je mouille le coude …le coude mouille …est-ce que je mouille les coudes !!!! . Paroles en refrain avec le geste des coudes à la Haka des rugbymen.

Il faut maintenant se coucher.

En rassemblant, matelas, duvet, oreiller, nous dormons à l’étage dans une immense salle.

Le lendemain matin, un seul sujet de conversation à la une du journal : Le ronflement des dormeurs .C’est un bruit rassurant mais aussi très gênant .Savez vous que les chinois y voient l’indice d’une bonne santé… de quoi rassurer tout le monde…

Partis de Clavel, pour se diriger vers Ganiac -du -Causse, nous empruntons un large chemin bordé de murets en pierres calcaires  appelés draille. Jadis, c’était un passage pour conduire les moutons.

Encore élevés aujourd'hui, ils ont la tète et la toison  blanches, les oreilles  et les « lunettes noires ». Nous croisons  des cazelles et des lavognes qui servent à  abreuver les moutons ...

Nous approchons des cochons noirs élevés en liberté dans les sous- bois .Comme pour le porc de Bigorre, c’est un signe de qualité pour les amateurs de jambon. Le hasard fait que nous étions à côté du hameau de Jean Bonneau.

Nous visitons la crypte de l’église de Ganiac où est enterré   St Namphaise. Il faisait des miracles pour la guérison des épileptiques.

Toute notre rando cantonné sur le Causse à 400 m d’altitude est propice à de nombreuses variétés d’Orchidées .C’est  le triangle d’or : Clavel, Ganiac et le sous bois de la forêt de Braunhie .On les observe  partout et font l’objet de multiples photos.  

Ce sont des Orchis singe ou bécasse, des orchis bouffon ou bourdon, des orchis pourpre ou militaris mais aussi des orchis brulé ou orchis du Ceinturion,

Des plantes comme le sceau de Salomon, les ancolies, l’asphodèle sont aussi très fréquentes en ce joli mois de Mai ensoleillé. Nous ne comptons pas le temps qui s’égraine : c’est tellement beau, superbe !

 Nous débouchons sur une cavité naturelle à l’heure du casse croute. Elle fait 184 m de profondeur et nous donne le vertige: c’est l’igue de plana grèze. Nous longeons  l’igue de Viazac et nous visitons la grotte de la Roche Percée .Elle possède des trouées en surface qui laisse passer la lumière  du soleil. Grace à la chlorophylle, cette  cavité est métamorphosée  en paradis vert.

Le temps passe et nous avons du mal à comprendre que nous avons randonné toute la journée .Nous avons côtoyé, contemplé cette nature spécifique pleine de charme et de bien-être.

Il est 18 h, la mousse et la douche nous entraînent vers un autre bonheur.

Le coin du feu, un petit ponch, une saucisse grillée, et le refrain de « je mouille les coudes … », et bis répétita pour tout le monde …et nous voilà chauds pour faire la partie de cartes…les apprentis  beloteurs  en mettent plein la vue aux géants de ce jeu qui vont s’endormir un peu penauds.

Le lendemain matin, il faut se dérouiller avec une petite rando de 10 km du coté de Senaillac-Lauzes.

Nous rencontrons les maisons lotoises à charpente très pentue à cause de la neige.

Peu de personnes nous abordent et la conversation prend tout son charme quand on apprend qu’ici nous sommes prés des étoiles. C’est une zone protégée de la pollution lumineuse, le triangle d’or de la pureté du ciel C’est un lieu privilégié pour l’observation astronomique.

Nos chemins se croisent avec les clôtures à moutons qu’il faut franchir ou contourner, notre GPS ne le mentionne pas.

Un peu déroutés, nous abordons une ferme où 2 chevaux corpulents, mais très allègres se lancent vers nous pour nous barrer le chemin .Nous devons illico enjamber les grillages  avec la frousse du jour : c’était le galaup de Michel par dessus les haies avec surtout une bonne pétoche pour tout le monde.

 Mon dieu, mon dieu, se sont écriées Maite et Hermine…

 Les plus belles choses ont une fin, et nous remercions Maité d’être à l’initiative de la découverte de cette Causse où les  orchidées sont reines.

db

 

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU