LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

La Rentrée des Poumpils sur le chemin de St Jacques.

9 septembre 2018 - 08:43

La Rentrée des Poumpils sur le chemin de St Jacques.

6h 30, il pleut, sale jour pour les Poumpils .Ils pensaient faire la rentrée de septembre sous le soleil habituel...

Pas de coup de fil d’ajournement, 14 Poumpils pimpants se retrouvent place Delbosc. Des gouttes de pluie fouettent leur visage, mais on  entend soudainement le refrain  d’un joyeux  anniversaire qui  offre à tout le monde la bonne humeur.

C’est parti pour Vaylats.

 Sous la pluie, nous nous parquons  tout près du couvent des Filles de Jésus et la bonne grâce des sœurs interrompt les ondées pour le temps de la randonnée.

            Sur les larges  chemins tapissés de prunes sauvages et bordés de murets de pierres sèches nous rencontrons les pèlerins du Chemin de St Jacques et leur coquille sur le sac.

Nous entamons la butte de Vaylats, témoin d’un plateau quasiment érodé au fil du temps. Une statue de l’archange St Michel (d’après le spécialiste de l’Art de la sculpture religieuse) nous sert d’arrière plan  à la photo de groupe, mais ça pouvait être St Etienne…

            Puis, à la croisée d’un chemin, une biche et un brocard détalent à notre approche un peu trop bruyante.

            Nous voilà à l’Escabasse, petit hameau avec son lavoir papillon à cause des dalles de pierre en forme de V spécifiques du patrimoine du Lot.

Non Bernard, ce n’est pas pour faire la sieste ! On découvre aussi les 2 puits carrés que les romains avaient construits il y a quelque temps.

Taisez vous ELKABBASH !!!. L’allusion est ressortie en évoquant Georges Marchais….

Varaire, autre halte sur le chemin de St Jacques est constellée de magnifiques maisons quercynoises. Le moulin à vent avec son taureau tout rouge est un gite de charme sans aucun doute. Le gite des Marronniers a rappelé à Marie Jeanne des souvenirs passés…

            Vers midi, mimi avait l’estomac dans ses chaussettes, les murets sont d’excellents sièges pour manger. L’endroit est idéal, Marie Jeanne mange déjà, les autres déballent leur sac, d’autres ont un regard plus avisé sur l’endroit où on va mettre les fesses –Oh, la petite crotte !!! qui  fait détaler tout le monde à grande vitesse…pour s’installer 500m plus loin.

            Aujourd’hui, un rosé doux et un rosé sec régalent les invités jusqu’au moment ou Hermine sort de son sac 2 magnifiques charlottes aux fraises qu’on partage agréablement.

Merci Hermine et Joyeux Anniversaire entonné allégrement par l’ensemble des marcheurs ….

            Le chemin reprend avec beaucoup  plus d’enthousiasme.

 Je ne sais pas pourquoi, mais il était question de rondelle dans le groupe .Pourquoi parlions –nous de rondelle ? Naturellement, ça fait jaser et un air de chanson paillarde sort de la bande .On arrête la troupe  pour chanter :

C’était le printemps, j’avais 20 ans, j’étais encore puceeelle ! Dans le gazon, il faisait bon, j’ai perdu ma rondeeelle. ! Evidemment me dit maman c’est un grave accident …mais comment l’as tu perdu ?....

Fou rire des Poumpillettes qui rassemblent leurs souvenirs …et nous reprenons le fameux chemin avec encore plus d’éclat !!!….

Puis ce fut l’heure américaine …La rencontre d’une pèlerine, un peu singulière, qui porte un parapluie ouvert fixé solidement à sa hanche, c’est quand même étonnant!

Bernard veut en savoir plus. Elle ne parle pas Français et les bribes d’anglais de Bernard ont permis de savoir qu’elle était Texane, originaire de Dallas et qu’elle porte le parapluie pour se protéger des UV.

            Le peu d’anglais qui nous reste n’a pas permis d’en savoir plus.

 Nous sommes à la fin du parcours, sans pluie avec la bénédiction des sœurs du couvent que nous visitons avant de s’en aller.

           Ce couvent a été fondé comme communauté en 1820. Une école a été instaurée avec les soins pour malades. Il accueille maintenant les pèlerins de St Jacques de Compostelle en offrant le gite et le couvert.

Nous avons visité la vaste chapelle. Derrière, une vue de l’ensemble du couvent nous fait penser à un château avec 4 tours d’angle.

Le plus monacal c’est le cimetière avec le nom des religieuses sur chaque croix ; Pas de granit, pas de stèle, pas de plaque ,pas d’articles  funéraires, simplement une tombe austère dans la terre empierrée pour 4 ou 5 sœurs.

Le petit pot à Puylaroque a renforcé notre amitié…

Riche rentrée, avec plein d’enthousiasme et de fougue pour les futures randonnées.

 

db

Commentaires

PLANNING DES RANDOS

Groupe 1 et Groupe Loisirs :     

      

uploads/randonnee-montech/Medias/2_Planning commun septembre 2018.docx

uploads/randonnee-montech/Medias/Planning rando loisirs septembre 2018.docx

    

PLANNING RANDO SANTE RANDO DOUCE :

     

uploads/randonnee-montech/Medias/Planning Rando SANTE - DOUCE 4ème trimestre 2018.docx

                                                    meteo_033.gif

En cas de vigilance rouge ou orange, toutes les randonnées seront annulées.