LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

RANDO à Montpezat de Quercy 22 Octobre 2020

24 octobre 2020 - 14:59

Il fait gris, un temps d’Automne partagé par 13 marcheurs qui veulent connaître et apprécier la randonnée prévue à Montpezat de Quercy. La météo est Optimiste : il ne pleuvra pas mais le soleil n’est pas là.

Des marcheurs de renom sont absents : Pablo « toujours amoureux » avec son mal de dents et Pompon amoureux de ses champignons !

Pour aller dans le village 2 chemins sont possibles : aller par Caussade, chemin pris par 2 voitures, et celui de La Villedieu où il faut récupérer Elisabeth Finalement, toutes les voitures arriveront à Montpezat dans la même minute.

Le parcours est dessiné de façon à bien faire visiter ce merveilleux village médiéval. Il présente un caractère typique, avec sa place moyenâgeuse et ses maisons à colombages.

Au cœur du village on rencontre la maison des Chanoines et le cloître des Ursulines du XVII ème. Le marquis Henry de Montpezat laisse beaucoup d’argent aux bonnes œuvres au moment de son décès. Il fonde avec son épouse ce monastère pour donner aux jeunes filles du pays une éducation chrétienne et aussi l’instruction.

Nous entrons ensuite à l’hôtel de ville, actuellement en travaux. Un tableau est mis en évidence. C’est l’image de la « Déclaration des droits de l’Homme » avec un petit ajout « femme » qui montre bien que les statuts ont bien évolué depuis 1792 !

Le destin du village et de la collégiale est lié à celui de la famille des Seigneurs de Montpezat dont le cardinal Pierre Des Prés (XIII ème siècle) originaire de Cahors, mécène et conseiller des papes d’Avignon.

La collégiale est fermée au petit matin, nous viendrons ce soir si nous ne sommes pas trop fatigués. Nous descendons jusqu’ en bas de la vallée et nous remontons tout le village pour commencer notre rando champêtre.

Le paysage est très varié. Un peu de vignes, des champs labourés où on commence à semer le blé, du maïs qui tarde à être moissonné, des arbres fruitiers, des pommiers, des prés où paissent des bœufs bien dodus et aussi des bosquets aux mille couleurs d’Automne. Vu d’en haut, jusqu’à l’horizon on découvre une multitude de paysages différents. Il ne manque que le soleil.

Didier nous conduit relativement bien jusqu’au moment, où empêtré, il nous fait changer de direction pour escalader, ventre à terre, au moins 20 m de grimpette brutale. Il essaye de retrouver « son chemin » ....qui rejoint 30 m plus loin le chemin initial. En contre -bas, un tracteur est en train de labourer, et nous devinons la réaction du conducteur qui doit bien rigoler de voir notre manège.

Après 2 heures de cheminement nous arrivons au Lac Vert. En pleine nature, c’est un admirable cadre pour les pécheurs et les marcheurs. Entouré de petites falaises il offre le magnifique reflet des peupliers aux couleurs d’Automne et du relief avoisinant.

De temps en temps des points rouges orangés sortent de terre ce sont des pois de senteur qui nous accompagnent jusqu’à la forêt.

Ici, ça sent bon le champignon, et tout le monde s’imagine les cueillir avec plaisir, sauf qu’on ne les voit pas mais nos papilles sont en ébullition.

Dans ce bois parfumé, nous arrivons à la chapelle Saint André datée du XII ème siècle. Elle se dresse, avec sa tour clocher, flanquée d’une tourelle ronde . C’est inhabituel de trouver une chapelle en pleine forêt.

A la sortie de la forêt, un grand pâturage s’étale devant nous. Tout de suite, nous sommes émerveillés par un jeune lama rouquin qui accourt pour nous souhaiter la bienvenue. Ses oreilles écartées, il est fier et arrogant, mais laisse rebondir sa joie pour se laisser toucher et caresser. C’est rigolo mais tout le monde remarque ce détail : Il est « frisé » à la Huguette.

Il est presque 13 heures . Didier remarque une grange et nous décidons de pique niquer. Des palettes servent de bancs, il manque la nappe mais nous mangeons le chocolat et le bonbon malgré l’absence de Pompon et de Claudie.

Très discrète, Paulette en profite pour réparer son brodequin qui s’est ouvert sans doute dans une racine . Aidée de son ange gardien, elle attache la semelle avec une ficelle ; Scène très attachante où Jean Claude d’un air farceur nous dit « Elles ont à peine 15 ans, elles sont fatiguées ! »

Bon an, mal an, Paulette rejoint les voitures au village, jean Claude lui a promis de nouvelles chaussures.

Un peu fatigués, nous sommes tous d’accord pour visiter la Collégiale . Elle est ouverte et nous découvrons cette église Saint Martin de style gothique méridionale. C’est en effet le cardinal Pierre des Prés qui au XIV ème siècle fit ériger la belle collégiale. Toutes les clefs de voûte portent les armoiries de Pierre des Prés.

Deux siècles plus tard, à l’initiative de Jean IV des Prés, alors évêque de Montauban, des tapisseries qui sont spécialement confectionnées pour le chœur de la collégiale retracent la vie de St Martin. Fort bien conservée, cette merveilleuse série de tentures flamandes fait l'admiration des amateurs de tapisseries anciennes. Elles représentant divers épisodes de la vie de Saint-Martin : partage du manteau, lutte contre le diable et diverses guérisons obtenues par le saint. Tissées en 1519-1524, ces tapisseries sont d'une valeur exceptionnelle. Elles ont été rénovées en 2016, un joyau à découvrir absolument.

Deux gisants de Pierre des Prés sont aussi montrés dans le chœur.

L’art et la culture sont parfois dérangés , nous voyons La Coquille s’asseoir dans un fauteuil du Chœur, assisté de deux gardes. Evidemment « Il prêchait les bonnes paroles de Saint Martin ! ».

Et puis j’ai appris incidemment que 3 personnes sont restées bloquées dans la collégiale : Solange, Corinne, Elisabeth. Je n’ai pas compris le pourquoi du comment. Des fins limiers comme Jean Claude F et Didier font les inocents, et cherchent le secret….. Nous saurons la suite au prochain épisode.

Quelle chouette randonnée cette balade aux mille facettes ! Avec une cerise sur le gâteau, un pot d’anniversaire célébré à Molières.

Je dois vous avouer que suis resté très ému quand on a chanté « Joyeux anniversaire……. »

DB

 

 

 

Mais qu’il est modeste ce Daniel, en fait il nous a offert le pot pour ses soixante et quelques….…années, quand, soudain, il réalise qu’il a 30 ans de plus que notre jeunette, ça calme un peu, mais celle-ci est en admiration devant la forme du groupe, elle espère juste être dans le même état à nos âges !

Daniel nous avoue qu’il regrette le temps des bisous mais il ne désespère pas !

Encore BON ANNIVERSAIRE et merci !

HC

Commentaires

ATTENTION

 

                                                    meteo_033.gif

En cas de vigilance rouge ou orage, toutes les randonnées seront annulées.

                                       meteo_033.gifmeteo_033.gif