LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

RANDO PARISOT LE 29/102020

1 novembre 2020 - 19:59

Nous sommes très surpris: il n’y a que 5 marcheurs sur la place, comme si les absents avaient eu peur du discours de reconfinement de notre Président la veille au soir. Pourtant, la météo sera bonne toute la journée. En réalité, les vacances scolaires, la garde des petits enfants, et les ennuis de santé pour certains sont à l’origine des absences.

Didier, Maité, Paulette, Jean Claude et Daniel sont au rendez-vous.

         9 heures sonnent à l’église et nous quittons Parisot sous un soleil d’Octobre rassurant. Nous descendons le village, passons à coté de la déchetterie et empruntons le chemin intercommunal qui va nous amener à Causseviel.   

Ce chemin escarpé est très boueux, ça colle aux pieds et des crottins de chevaux se mélangent à cette gadoue.

Nous nous interrogeons sur des pancartes marquées Rando-Fjords.

C’est quoi des Randos-Fjords ?

Nous  connaissons les  fjords de Norvège comme des vallées glaciaires très profondes.

Bientôt, nous faisons une relation en voyant des chevaux et ces fameux  crottins. Nous apercevons très vite  des poneys et une calèche qui nous font penser aux enfants et aux ballades à poney. Les fjords sont donc des petits chevaux .Un regard sur 3615  m’apprend que les fjords sont des petits chevaux norvégiens trapus utilisés par les Vikings !

Ce chemin "gadouilleux"  est bordé parfois par un muret aux pierres sèches verdies par des mousses. C’est sans doute très ancien. Envahis par la forêt aux arbres rabougris, les abords du sentier font penser à une vieille zone pastorale.        Les moutons laissent leur place aux champignons qui nous narguent à notre passage. Chose rare, ce chemin est bordé de touffes de fenouil !

 Ce sentier difficile nous invite à un entracte.

Dis donc, Jean Claude ! Cette semaine, t’as remplacé les brodequins de Paulette ? C’est bien, tu es un homme vraiment galant …!

         Mais oui, ce sont les  chaussures pour aller à  messe…

En vérité, Paulette, très économe, avait gardé une  vielle paire un peu trop petite qui recroqueville les orteils .C’est vrai elles ne font que 39 un quart au lieu de 39 et demi ! 

Au milieu de ces bois clairsemés, un arpent de pré nous offre le théâtre tranquille d’un taureau élégant avec ses 4 femelles bien courtisées  et ses 4 petits veaux bien élevés. Quelle belle image de ce taureau comblé ! 

Nous arrivons à Causseviel. De très belles maisons et des ruines parent le 

 petit village .Très vite traversé, nous empruntons un sentier caillouteux ,tapissé de glands ,avec parfois un tapis de feuilles de châtaigner aux bogues épineuses qui laissent entrevoir le fameux fruit marron .Ce chemin est entouré d’une garrigue aux arbres tordus et aux buissons épineux . Nous gagnons Mas Del Sol : une ferme aux outils dispersés dans la nature avec un puits et un lavoir gagné par la nature.

         Des hameaux comme la Pialle, Le Pech sont quasiment des ruines où un chat blanc et noir, situé à la porte d’un grenier semble être le maitre du hameau abandonné.

Il est quasiment 13h 30, nous voulions faire un maximum de grimpettes avant de songer à se ravitailler.

A  Cambayrac, nous trouvons l’endroit pour piqueniquer. Un petit espace sympathique ou nous  dégustons le Bordeaux en trinquant  à la santé des con…finés, surtout parce que nous n’avons ni les bonbons ni le chocolat apportés habituellement  par les absents.

A la sortie de Cambayrac, sur la droite s’élève un château protégé .Il a conservé ses dépendances, sa ferme attenante, son pigeonnier, son  grenier à grains.

Un chemin rocailleux parsemé de Colchiques nous offre  une  couleur bleutée qui annonce la fin de saison.

Progressivement, des prés et des prairies plus grandes apparaissent et laissent paitre des troupeaux. C’est vrai, nous avons migré momentanément  en Aveyron, pays richement doté d’élevage bovin.

Bon an, mal an nous nous approchons de Parisot .Nous longeons le lac ou des pêcheurs profitent de cet havre de paix dans un écrin de verdure.

         L’été, le lac est une base de loisirs. On propose alors des activités nautiques, des baignades surveillées et du bronzage sur une large plage de sable blanc.

Encore une grimpette et nous voilà tout près de la voiture située à coté de l’église Saint Andol. Un petit château attrayant  s’ajoute au charme du village. Ce château  a hébergé la famille La Valette notables et nobles  de la région.

Nous n’avons plus la possibilité d’aller prendre le pot de l’amitié. Jean Claude nous l’offre spontanément et nous acceptons.

Au retour, Montauban est très embouteillé et nous mettons plus d’une heure et demie pour rentrer. Si bien que la fatigue et l’heure tardive nous séparent avec le triste sentiment que nous ne  nous reverrons peut- être pas avant la fin de l’année. Triste perspective, ce reconfinement… !

db

Commentaires

ATTENTION

 

                                                    meteo_033.gif

En cas de vigilance rouge ou orage, toutes les randonnées seront annulées.

                                       meteo_033.gifmeteo_033.gif