LES POUMPILS MONTECHOIS : site officiel du club de randonnee de Montech - clubeo

Rando de MENVILLE - le 18 février 2021 -

18 février 2021 - 20:45

MENVILLE – 18.02.2021

J’ai préparé tout mon fourbi, J’ai rendez-vous aujourd’hui, c’est jeudi !

7H30, comme chaque jeudi, le parking Delbosc s’anime et se remplit.

Les Poumpils arrivent tour à tour, se garent pour la journée ou temporairement ; les coffres s’ouvrent, des sacs à dos gisent au sol, d’autres rejoignent déjà d’autres coffres. Daniel veille au chargement du barda de ses 4 « co voitureuses ». On se compte pour déterminer le nombre de véhicules. Tout cela, pas du tout en silence. On retrouve avec plaisir :

Bernard est là, donc il ne pleuvra pas

Et Corinne est de retour ce qui signifie que la vosgienne est en pleine forme.

Les nouvelles sont bonnes, le ton est donné : il faut que la journée soit belle.

Nous avons tous une pensée pour les absents : mamies et petits enfants, les malades du pied ; Nadine, et les autres.

Certains sacs comportent un chargement secret mais ça, personne ne le sait.

 On embarque, direction Menville, dans le Haut Tolosan. On a bien compris qu’aujourd’hui encore on rencontrerait la boue et du dénivelé mais qu’importe on va marcher !

 Arrivée à Menville, le parking de la salle des fêtes est parfait et accueillant. Il présente un magnifique parc pour la promenade et des jeux pour enfants. Il comporte même un agréable lieu d’aisance écologique bien apprécié.

Menville est un joli village, situé sur la rive gauche de la Save. Il est dit que les menvillois ont le goût du calme et de la nature. Notre première impression va dans ce sens. Au hasard des routes de campagnes, nous allons découvrir toute cette journée, de jolies fermes et demeures anciennes ou d’autres récentes aussi.

Un bel édifice datant du 19è abrite la mairie et l’école ; datant de la même période, La petite église

 St Germier- Sainte Quetterie, abrite des reliques de Ste Barbe.

Le décor est posé, les Poumpils se préparent : chaussures, café, Paulette distribue du pain d’épices.

On peut démarrer.

On est prévenu, pour se mettre en jambes, une belle montée se présente d’entrée. Pour nous attirer c’est une petite route mais qui se prolonge par un chemin herbeux et boueux. Oui, ça monte !

Nous découvrons déjà de beaux paysages et, au loin les Pyrénées. Le temps n’est pas assez clair pour immortaliser par une photo.

Arrivés en haut, certains ont chaud, déjà !

Nous passons à proximité d’une ferme. Je parie qu’elle est la demeure d’un petit garçon :  au bord du chemin, un chantier et des engins de chantiers miniatures attendent leur ouvrier.

 Plus loin, apparaissent des constructions en bois et grillages. Ce sont des volières. Nous sommes à la ferme aux pigeons qui propose la vente directe de pigeons prêts à cuire… mais sans les petits pois !

 Nous retournons dans un sous-bois. Nous remarquons que les arbres ne sont pas vigoureux, beaucoup sont cassés ou abimés. Nous devrons d’ailleurs, à plusieurs reprises, franchir des arbres couchés.

 A la sortie d’un sous-bois, en haut d’une côte, Corinne dit avoir vu un mouton avec les pattes en l’air. Quand nous passerons à proximité, elle constatera qu’il s’agit d’une boule allumée. Ce sera l’occasion de partager un temps de rigolade.

 On avance encore un peu sur la route et nous constatons qu’elle est littéralement effondrée. Seul un panneau danger est situé à proximité mais par ce côté elle n’est pas coupée à la circulation pourtant impossible. Elle est barrée à l’autre extrémité. Les pluies ont fait quelques dégâts !

 Une nouvelle grosse montée se profile. Elle nous amène à Thil, à proximité du centre. Nous voyons la mairie construite sur une butte d’un château. En fait ce village de plus de 1000 habitants a un riche passé historique et nous fait remonter aux peuplades celtiques du 5è siècle. Wikipédia est prolixe en informations sur ce passé en grande partie disparu.

 Nous quittons le village pour retrouver des chemins de terres de plus en plus boueux. Il faut longer ou contourner des mares,  sur terrain bien glissant.

Pauvre Pablo ! tes chaussures sont toutes sales !

Les nôtres aussi mais pour Pablo, c’est une petite histoire, chut !

Le temps passe, avec des pauses bien sûr. Elles ne suffisent bientôt plus et les estomacs font injonction aux yeux de trouver l’endroit hospitalier pour déjeuner.

 Après une belle côte, on le trouve, à l’abri du vent, et des arbres couchés sont bienvenus pour y poser nos postérieurs et reposer les jambes. On s’installe. Bernard plonge les mains dans son sac pour en sortir une bouteille et une boite de gâteaux : « apéro » clame-t-il !

En fait la bouteille porte le nom d’une marque de whisky mais contient un pommeau direct producteur qui, avec modération, enchante les gosiers ! merci Bernard d’avoir partagé ton anniversaire et ton retour.

Espérons que l’hiver se termine pour que tu sois présent plus souvent !

On enchaine avec nos repas arrosés d’un jus de raisin bordelais, proposés par Didier puis Serge.

Pour le dessert Claudie a tenu sa promesse, assistée par Francine. Il est donc présenté :

Des crêpes bananes et mirabelles par Claudie

Crêpes aux différents sucres et confiture de mures par Francine.

Les propositions de cidre venues par texto viennent de trop loin, le café fera l’affaire !

Bien sûr l’histoire se termine par le carré de chocolat.

Toute bonne chose a une fin, on ne peut pas festoyer au-delà du raisonnable. Il reste du chemin à parcourir avant de rejoindre Montech et nos pénates respectives avant 18 heures. Couvre-feu oblige !

 On repart. Nous avons 2 GPS pour nous guider. Le nouveau, tout beau, dont le club vient de se doter et dont quelques-uns vont pouvoir apprendre la notice d’utilisation… On sait maintenant que pour aller dans le même sens, il faut se brancher sur le même parcours. Ah les mecs…  Pas vrai ?

 En attendant, nous voici devant un passage interdit alors que c’est un chemin. Nos interrogations bruyantes, attirent le riverain tout proche. Il explique que l’habitant de la maison est décédé, que l’héritier s’est octroyé le droit de fermer le chemin alors que celui-ci est communal : « je ne vous ai rien dit mais vous pouvez passer ».

Seulement, plus loin, il a aussi fermé l’accès par des branchages, enfin, il faut trouver un passage, contourner, traverser un sous-bois, trouver un gué tout au gout de quelques-unes, pour parvenir dans une prairie bien imbibée d’eau et enfin, accéder à une route qui nous ramènera au village.

 C’est une longue route qui descend vers le village, bordée de très jolies propriétés.

Dans l’une d’elle, un apiculteur s’active autour de ses ruches. Est-ce l’annonce du printemps ?

 Nous voici de retour aux voitures, changement obligé de chaussures. Nathalie donne l’idée de faire une photo de groupe. On interpelle une personne qui sort de la salle des fêtes et qui accepte de prendre la photo.

C’est une belle opportunité qui nous permet d’échanger quelques minutes avec l’adjoint au maire. On le félicite pour la beauté et l’accueil de son village.

 Il est temps de remonter en voiture pour un retour direct à Montech, avec la proposition de Corinne de se charger du dessert la semaine prochaine !

 Bye bye et à bientôt

 

FL

Commentaires

Staff
Hermine Cavagné
Hermine Cavagné 27 février 2021 10:36

Quel plaisir de vous lire, je vois que vous êtes toujours aussi joyeux et partageurs de bonnes choses, malgré les kilomètres et quelques sympathiques embûches !!!! Surtout ne changez pas, j'ai hâte de vous rejoindre !

Staff
Daniel BODEREAU
Daniel BODEREAU 20 février 2021 14:03

Oui,la journée était parfaite. J'ai noté dans un coin de la chronique que nous gouterons un dessert Vosgien la semaine prochaine. Pour ne pas repartir à la queue leu leu comme Jeudi dernier, ne pas trop l'arroser avec l'eau de vie de Gerardmer...

Solange Fages 18 février 2021 22:09

Quelle belle journée ! De petites péripéties qui font le charme de ces sorties, des crêpes en veux-tu, en voilà, un anniversaire fêté comme il se doit, un beau paysage, de la bonne humeur. Manquait certaines personnes qui faisait des bains de pied aux glaçons, et oui, ça existe, d'autres qui s'initiaient aux tatouages et j'en passe. Merci pour ces randos.

ATTENTION

 

                                                    meteo_033.gif

En cas de vigilance rouge ou orage, toutes les randonnées seront annulées.

                                       meteo_033.gifmeteo_033.gif